• 1

  • 2

  • 3

  • 4

Copyright 2020 - FFMC 57

 

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Agenda FFMC

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Accueil

Ralentisseurs hors-normes

Ralentisseurs hors-normes : "des dégâts matériels sur les voitures, c'est plus dangereux pour les deux-roues"

Souce France BLEU : Par Magali FichterFrance Bleu Lorraine Nord

Les ralentisseurs sont-ils dangereux pour les usagers de la route ? Une association a porté plainte dans le sud de la France contre des collectivités pour des équipements "illégaux". En Moselle, selon Jean-Claude Kremer, membre des Motards en colère, les ralentisseurs hors-normes sont nombreux.

ralentisseur 001

Moselle, France

Ils sont normalement là pour la sécurité de tous, mais certains ralentisseurs seraient finalement plus dangereux qu'utiles. Une association, "Pour une mobilité sereine et durable", a porté plainte contre le département du Var et la métropole de Toulon, à cause d'équipements qui ne seraient pas aux normes, et donc dangereux pour les usagers de la route.

À lire aussi Après avoir abîmé sa voiture sur un ralentisseur, un Varois envoie la facture au Département

Alors, qu'en est-il en Moselle ? "Force est de constater que les ralentisseurs se multiplient, et pas toujours forcément en respectant les normes", explique Jean-Claude Kremer, membre de la Fédération française des Motards en colère. Ces normes sont fixées par un décret de 1994 : les ralentisseurs doivent mesurer 10 cm maximum de hauteur, être implantés dans des agglomérations et sur des routes où passent 3.000 voitures maximum par jour.

À lire aussi Conducteur de bus dans l’agglomération de Metz : "Les ralentisseurs nous secouent une centaine de fois par jour"

Et ce qui est dangereux pour les voitures l'est encore plus pour les deux roues. Ces ralentisseurs "ont été conçus pour ralentir la circulation des automobiles. Mais les motos font deux mètres de long quand les voitures en font quatre, elles ne peuvent pas franchir les obstacles de la même façon, l'équilibre est plus instable, détaille Jean-Claude Kremer. Ce qui se traduit par des dégâts matériels sur une voiture, pour un deux-roues, cela peut être beaucoup plus dangereux."

Les équipements peuvent parfois être aux normes au moment où ils sont réalisés, mais avec l'usure du temps, ce qui est vrai aujourd'hui ne l'est pas demain."

C'est pour cela que la FFMC organise régulièrement des opérations "Motards d'un jour" : "on emmène les gestionnaires de réseaux et les élus pour leur montrer que le danger est permanent, et qu'au lieu d'aller vers un mieux, on va vers un moins bien, insiste Jean-Claude Kremer. Les endroits problématiques sont trop nombreux pour pouvoir tous les citer. En plus, les équipements peuvent parfois être aux normes au moment où ils sont réalisés, mais avec l'usure du temps, ce qui est vrai aujourd'hui ne l'est pas demain. C'est un suivi de tous les jours."

 ralentisseur 002

 

 

"La sécurité routière est assez consciente de ce genre de choses, tempère le Motard en colère. Elle a d'ailleurs mis en place l'opération "ma route en deux-roues motorisé" qui permet de faire le lien entre les usagers et les pouvoirs publics au quotidien". Concrètement, les motards deviennent des lanceurs d'alerte, en indiquant aux services de l'Etat les endroits qui posent problème. La Moselle est d'ailleurs département pilote de cette opération. "Avant d'arriver au tribunal, il est souvent possible d'expliquer. C'est souvent une méconnaissance de la situation qui conduit à ces problèmes majeurs", conclut Jean-Claude Kremer.

 

 

 

f t g m

Composante du Mouvement 3